Dar Al-Arqam : L’école qui a formé les Compagnons du Messager (PSDL)

Professeur Omar MAHASSINE

Avant de parler de l’école Dar Al-Arqam où le Prophète (PSDL) formait ses compagnons, façonnait leurs personnalités et reconstruisait leurs identités; il est important de  récapituler la période mecquoise qui a  treize années d’approfondissement de la foi, de défis, de détermination, de patience et de sagesse face aux persécutions des proches et des infidèles.

Le Prophète (PSDL) a commencé tout d’abord par former un noyau d’hommes et de femmes afin  de pouvoir porter le message et rayonner de ses valeurs. Mais, l’appel à embrasser l’islam et à adhérer à ce nouveau projet de société se faisait de manière secrète. A la troisième année de la prophétie, le Messager de Dieu a reçu la recommandation de propager le Message le plus largement possible et de le proclamer haut et fort.

Les Quoraïchites ont commencé leur oppression et leur tyrannie contre les Musulmans. Les compagnons ont été frappés, torturés, humiliés et le Prophète (PSDL) également a eu droit aux insultes, aux humiliations de la part des Quoraïchites. Soumaya a connu une mort terrible et pourtant, les compagnons n’ont ni tué Abou-Jahl qui a assassiné Soumaya, ni placé des explosifs en représailles. Il n’y a eu aucun recours à la violence.

Le Prophète (PSDL) et ses compagnons, quoique sur le droit chemin, n’ont pas imposé leur croyance, ni leur mode de vie, ni leur corps de principes à personne en l’avilissant. L’islam se propose à tous et ne s’impose à personne. C’est également en cette année que Hamza et ‘Omar ont embrassé l’islam. Qoraïche, voyant que les persécutions et les tortures ne faisaient que raffermir la foi des musulmans, donc elles ne donnaient pas les résultats attendus, alors ils ont essayé les négociations et les propositions alléchantes afin d’arrêter la propagation de l’islam.

De la 6ème à la 9ème année ce fut le blocus des musulmans dans les cols des Bani Hâchem et ensuite l’année du chagrin où le prophète (PSDL) perdait ses principaux soutiens Khadîdja la pure et Abou Tâleb son oncle. Le Prophète (PSDL) a réalisé qu’il n’aboutirait à rien avec les Quoraïchites, il a donc cherché à appeler à Dieu d’autres tribus en dehors de la Mecque. Il n’a pas eu grand succès avec les habitants de Tâ’if. Peut de temps après, il y a eu des rencontres avec des gens de Médine ….

L’importance de Dar Al-Arqam :

Comment faire pour consolider la foi des compagnons, les doter de plus de force et de résistance devant les sévices, les persécutions et les tortures des infidèles qui peuvent les ébranler ? Comment faire sauvegarder le moral des troupes ?

La solution réside dans la formation continue qui fut organisée durant trois années successives dans la maison de Al-Arqam Ibn Abi Al-Arqam. La méthode consistait à rassembler les fidèles pour approfondir  leur foi, intensifier leur spiritualité, éveiller leurs consciences et raffermir leur relation à Dieu. À l’école Dar Al-Arqam,  Les Musulmans ont appris :

  • L’esprit d’équipe : la fraternité, les liens du cœur, l’amour en Dieu, l’entraide et le partage. Ce sont les ingrédients essentiels pour la cohésion et l’homogénéité du groupe.
  • La pureté du cœur et la proximité de Dieu : les assises à Dar Al-Arqam étaient des assises de foi, de science et de spiritualité. Les prières nocturnes étaient réalisées quotidiennement.
  • Une vision globale du projet de société proposé par le Prophète (PSDL) et un engagement sans faille pour porter et défendre ce projet quels que soient les sacrifices.
  • L’importance de l’espoir. Il faut apprendre que le succès commence à pointer aux moments les plus sombres.
  • La maîtrise de soi, la patience, la résistance et la persévérance quelles que soient l’oppression et l’injustice.
  • La pleine confiance en Dieu : les veillés spirituelles, les prières nocturnes, la multiplication des invocations, le dhikr sont très nécessaires pour approfondir cette confiance. L’éducation spirituelle, l’éveil de  la foi  sont des moyens pour retrouver cette pleine confiance en Dieu.
  • Le lieu de rassemblement ou le local est très important pour pouvoir réfléchir, mettre en place des projets et construire une dynamique. Le problème se posait pour le Prophète (PSDL) et les compagnons car Qoraïche ne devait se douter de rien. Le lieu proposé fut donc la maison de Al-Arqam Ibn Abi Al-Arqam qui était un jeune homme de 17 ans. Jamais Qoraïche, n’aurait pensé que ce jeune allait contribuer et risquer sa vie en mettant sa maison à disposition et au service du message.  C’est un acte de don important malgré les risques et un gage de véracité de la part d’al-Arqam.
  • Plus tard, lorsque le prophète (PSDL) et ses compagnons ont fait exode à Médine, et que ceux qui ont fait exode (les mouhajirines) et ceux qui fait accueil (les inçars) ont fraternisé et partagé leurs biens ; le Prophète (PSDL) pour exprimer sa gratitude à Al-Arqam, lui a offert une maison.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*