Tout sur la célébration de l’Aïd al Fitr

Pr L.B

La fin du mois de Ramadan est couronnée par la fête de l’Aïd al Fitr. C’est une grande fête religieuse pour les Musulmans à travers le monde.

Loin d’un discours, on tente ici de rappeler les modalités pratiques de la célébration de cette fête.

Tout d’abord veiller à s’acquitter de l’aumône de la rupture du jeûne avant la prière de l’Aïd afin de permettre aux nécessiteux d’acquérir un minimum de moyens pour une fête heureuse. Après la prière de l’Aïd, ce don ne sera qu’une aumône ordinaire.

Outre zakat al Fitr destinée exclusivement aux nécessiteux, il est aussi souhaitable et recommandé de donner ce jour-là au profit de la Mosquée pour mériter la récompense.

S’assurer de la fin du mois de Ramadan en se référant à la Mosquée qui demeure à l’écoute des instances religieuses compétentes.

Pour cette fête précise, il est recommandé de :

  • faire les grandes ablutions,
  • rompre le jeûne avant d’aller vers la Mosquée pour accomplir la prière de l’Aïd,
  • porter les meilleurs habits, neufs si on en a les moyens. Le Prophète صلّى الله عليه و سلّم  a ordonné à ses Compagnons de porter leurs meilleurs habits et de se parfumer,
  • se rendre à la Mosquée pour accomplir la prière de l’Aïd. Pour ceux habitants proche de la Mosquée,  il est préférable d’aller à pied,
  • répéter le takbir collégialement en attendant la venue de l’imam.

La formule du takbir est la suivante :

« Allahou akbar (trois fois),

la ilaha illallah,

 allahou akbar allahou akbar,

 walillahil-hamd »

الله أكبر الله أكبر الله أكبر

لا إله إلا الله

الله أكبر الله أكبر

و لله الحمد

La prière de l’Aïd se déroule en deux rak’ât sans adhan ni iqama, comme l’avait fait le Prophète صلّى الله عليه و سلّم   ainsi que les Califes Abou Bakr, Omar et Othman.

Lors de la première rak’a, l’imam prononce le takbir sept fois y compris le takbir de sacralisation « ihram ».

 A la deuxième rak’a, il prononce le takbir cinq fois en dehors du takbir du déplacement. Il ne faut pas lever les mains sauf pour le takbir de sacralisation.

A la fin de la prière, les fidèles restent assis. C’est le moment de la khutbah (sermon) en deux temps. Elle fait partie intégrante de cette cérémonie de l’Aïd al-fitr.

Après le sermon, les fidèles se félicitent d’avoir accompli le jeûne, se congratulent et se souhaitent le Pardon et la Miséricorde d’Allah. Ils rendent visite à leurs proches et amis afin de présenter les vœux de l’Aïd.  Rendre visite aux parents ou les appeler s’ils sont loin est une exigence du jour. Ils accueillent également des membres de leurs familles et se saluent entre voisins.

L’expression que les Compagnons du Prophète s’échangeaient lors de la fête de l’Aïd était : 

Taqaballa Allah minna wa minkoum – تقبّل الله منا و منكم

« Que Dieu accepte de nous et de vous »

Cette fête se caractérise par le recueillement et la prière. Elle est aussi l’espace du pardon et de la concorde entre fidèles et envers toute personne quelle que soit sa confession ou sa croyance.

A l’occasion de cette fête de l’Aïd, les familles préparent une variété de gâteaux traditionnels pour égayer cette fête et recevoir les proches et amis. Parents et enfants portent également les meilleurs vêtements pour plus de joie et de convive.

Ce jour est tout d’abord celui de l’adoration d’Allah à travers la prière et les invocations pour espérer que le jeûne soit accepté ainsi les bonnes actions.

Bonne fête de l’Aïd

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*